Les indignés Présentation

Le mouvement des Indignés ou Mouvement 15-M est une série de manifestations pacifiques spontanées menées en Espagne à partir du 15 mai 2011, totalisant jusqu'à plusieurs dizaines de milliers de personnes, nées sur les réseaux sociaux et initiées par le mouvement et le site web ¡Democracia Real Ya! (Une vraie démocratie, maintenant), d'où ont émergé plus de 200 petites associations solidaires.

Ce mouvement inédit par son ampleur et ses revendications se poursuit encore actuellement. Régulièrement, des manifestants ou des organisations se revendiquent des Indignés. Une journée mondiale des Indignés a eu lieu le 15 octobre 2011.

Le nom des indignés a été inspiré par le titre du manifeste Indignez-vous !, écrit par Stéphane Hessel, ancien diplomate et résistant français. Le mouvement se réclame des influences du Printemps Arabe, ainsi que de celles du mouvement Geração à rasca du 12 mars au Portugal et des mouvements grecs et islandais de 2008.

 

(Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_des_Indign%C3%A9s)

 

Leurs actions (pacifique)

En France, les premières manifestations de soutien aux espagnols voient le jour le jeudi 19 mai, date à laquelle 3000 personnes se rassemblent dans la soirée sur la place de la Bastille. Dans plus d'une cinquantaine de villes, des manifestations et des rassemblements de personnes ont également lieu. Des campements voient le jour dans plus d'une dizaine de villes, pour des durées variables (Paris, Lyon, Toulouse, Poitiers) allant jusqu'à 6 semaines d'occupation de l'esplanade Chaho-Pelletier à Bayonne. Le 29 mai 2011, 3000 personnes se réunissent à nouveau place de la Bastille. Le 16 octobre 2011, à Lyon, plus de 5000 personnes assistent à une journée de mobilisation des Indignés Rhône-Alpins, comprenant des concerts, débats et assemblées populaires. Le 4 novembre 2011 à 17h, les indignés se donnent rendez-vous à la Grande Arche de la Défense.

L'accueil réservé aux assemblées et campements publics dépend des municipalités : certaines sont dispersées par les forces de l'ordre, comme à ParisPoitiers, alors que d'autres demeurent indifférentes. Contrairement aux mobilisations ayant lieu dans d'autres pays, ces manifestations ne se transforment généralement pas en campements, sauf à certains endroits comme La Défense à Paris ou la Place des Terreaux à Lyon, en raison notamment de la faiblesse de la mobilisation et du refus des municipalités.


 

 

 



12/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 314 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion

Design by Kulko et krek : kits graphiques